Questions-réponses : vérandas et extensions de maison

Quelles démarches administratives dois-je entreprendre pour construire une véranda ?

Si votre véranda fait moins de 40m², une simple déclaration de travaux suffit. Si en revanche, elle excède cette surface un permis de construire sera nécessaire pour autoriser cette construction.  Il sera dans tous les cas judicieux de se renseigner auprès de la mairie de votre commune car les procédures évoluent d’une ville à l’autre. Mais surtout n’ayez pas d’inquiétude, si vous choisissez Vérandas Tahon, nous nous occuperons de cela.

Quelle est l’orientation idéale pour ma véranda ?

En règle générale, nous conseillons une orientation Sud – Sud/Est dans les régions froides où on peut profiter durant l’hiver d’un maximum d’ensoleillement.  Dans ce cas, on bénéficiera de la chaleur et de la lumière du soleil, via de grandes baies vitrées. Dans les régions du sud plus ensoleillées, c’est l’orientation Est qui est la plus souhaitable pour éviter les grosses chaleurs d’été.

Quel type de toiture choisir sur ma véranda ?

Pour pouvoir utiliser votre véranda quelle que soit la saison, Vérandas Tahon vous propose une isolation innovante composée d’une double toiture mixte combinant des panneaux vitrés, des panneaux sandwichs, et de la laine de roche comprimée. Ajouté aux autres dispositifs thermiques proposés, à savoir le triple vitrage (avec gaz argon) et la maçonnerie isolante (« sous- dalle », muret et placoplâtre), ce système d’isolation présente le bilan optimum en matière de confort thermique et de luminosité. Enfin, le bois de l’ossature, isolant acoustique et thermique naturel, finit de contribuer à ce bilan aux performances isolantes très positives.

De quelle garantie je dispose sur ma véranda ?

En conformité avec le code de la Construction et de l’Habitation, Véranda Tahon vous propose les deux garanties légales :
–  Une garantie décennale sur l’installation (ossature) de vérandas et d’extensions bois.
–  Une garantie biennale ou « de bon fonctionnement »
sur les composants & pièces en mouvement c’est-à-dire la réparation des défauts affectant le fonctionnement des éléments d’équipements pouvant être substitués sans détérioration du gros œuvre, dont le bon fonctionnement des ouvrants (baies coulissantes, portes, fenêtres) et des accessoires, ou leur étanchéité.

Y a t-il des aides financières possibles pour la construction de sa véranda ?

Les travaux de construction d’une véranda ne donnent droit à aucune aide financière.,. Sous certaines conditions légales, une réduction de la TVA au taux  de 7,0 % (attention, cette valeur est fixée par le Gouvernement et est soumise à des variations) est possible dans le cas des rénovations.

Peut-on bénéficier du crédit d’impôt « développement durable »  dans le cas de sa véranda ?

Dans le cas d’une véranda, seul le remplacement du vitrage peut vous faire bénéficier d’une réduction d’impôt , qui peut même vous être remboursée au cas où vous ne soyez pas imposable par ailleurs. Le nouveau vitrage posé doit cependant présenter un faible coefficient de transmission thermique (qui devra être inférieur à 1,5 W/m².K). Pour toute précision, et bénéficier des informations les plus récentes, consultez les organismes suivants  : l’ADIL, l’ANAH, l’ADEME et le Trésor Public.

Le bois est-il moins solide et pérenne que le béton ?

Le bois est un matériau très solide qui traverse les siècles comme l’attestent les nombreuses constructions des vieux quartiers des villes de France. Attention aux idées reçues ! le bois offre une excellente tenue au feu car il transmet la chaleur 10 fois moins vite que le béton, et 250 fois moins vite que le fer. Ainsi, les risques d’effondrement d’une charpente en bois sont moins importants que dans une maison à ossature métallique ou béton lors d’un incendie.

Construire une extension en bois coûte t-il plus cher que construire en béton ?

Le coût initial plus important du matériau bois (entre 6 et 10 %) comparé à la maçonnerie est une réalité mais le surcoût global n’est pas avéré. En effet, la comparaison doit intégrer d’autres paramètres et se faire à plus long terme :

–  la légèreté du bois permet de faire des économies sur les fondations.
–  la construction bois est plus rapide (il n’y a pas de temps de séchage),
–  le bois est naturellement isolant, ce qui limite les déperditions de chaleur et abaisse le coût d’utilisation (chauffage et climatisation) de la maison pendant toute sa durée de vie.

Ainsi, si l’on fait le bilan global sur une période plus longue, le bois prend régulièrement l’avantage.